Que faire contre un trouble mineur du sommeil lié au stress ou à l'anxieté mineure ?

Les troubles mineurs du sommeil peuvent avoir différentes origines, mais le stress est l'une des premières causes des troubles mineurs du sommeil. De surcroît, le manque de sommeil fait lui-même le lit du stress. Ainsi, l’un favorise l’autre et il est important d’intervenir pour arrêter ce cercle vicieux. Des mesures simples peuvent vous permettre de passer de meilleurs de nuits. En cas d'échec, un traitement peut s'avérer nécessaire.

Le saviez-vous image stress
text

Le saviez-vous ?

  • 63% des adultes déclarent ressentir des troubles du sommeil liés au stress.*
  • 65% des Français déclarent éprouver du stress.**
  • 15% des Français ont recours à un traitement contre le stress.**

 

Ne pas rater le train du sommeil

text

Nos nuits se composent d’environ 4 à 6 cycles de sommeil qui durent chacun entre 90 et 120 minutes. On peut apparenter chaque cycle à un train dont la locomotive serait la première phase du sommeil.

  • Endormissement
    Cette première étape est déterminante afin d’embarquer pour un cycle complet de sommeil. On bâille, les yeux picotent, les idées se brouillent. Surtout, ne pas lutter ! C’est le moment qu’il ne faut pas rater pour enchaîner les phases suivantes.
     
  • Sommeil lent léger - (environ 45 min.)
    Il persiste une certaine activité mentale, mais on entend et on comprend sans pouvoir agir. On dort d’un sommeil léger mais par exemple, une voiture qui klaxonne dans la rue réveille.
     
  • Sommeil lent profond - (environ 45 min.)
    On est immobile, on n’entend plus rien. On ne réagit que faiblement aux stimulations extérieures. Le visage est inexpressif et les yeux sous les paupières fermées sont immobiles. Le pouls et le rythme respiratoire sont lents et réguliers. Le tonus musculaire est conservé.
     
  • Sommeil paradoxal - (environ 20 min.)
    C’est la phase pendant laquelle nous rêvons. Le visage reflète l’activité onirique. Derrière les paupières, les yeux bougent très rapidement et ces mouvements sont visibles. Le pouls et la respiration sont aussi rapides qu'en phase d'éveil, mais plus irréguliers. Le relâchement musculaire est complet.
     
  • Latence - (quelques minutes)
    On se réveille ou on prend un nouveau train.
train du sommeil
sommeil réparateur

Prendre de bonnes habitudes pour passer de meilleures nuits

text

Outre le stress, de nombreux facteurs peuvent engendrer des troubles mineurs du sommeil. Quelques conseils pour mieux dormir…

Adopter une bonne hygiène de vie

  • Éviter la consommation abusive de café ou de thé, surtout après 16 heures, le tabac (la nicotine est un stimulant) et l’excès d'alcool.
  • Éviter un dîner trop copieux et trop riche pris tardivement ou au contraire, un dîner trop léger.

Pratiquer une activité physique dans la journée

  • Le soir, éviter les efforts physiques trop intenses et trop tardifs.

Être attentif aux conditions de sommeil

  • Éteindre toutes les lumières, éviter les lumières type réveil digital et fermer les volets et les rideaux.
  • L’été, fermer les volets la journée afin de préserver la fraîcheur de la chambre.
  • L’hiver, maintenir la chambre autour de 18° et veiller à ce que l’air ne soit pas trop sec.
  • Couper les téléphones portables dans la chambre.
  • Avoir un matelas en bon état et adapté à sa taille.

Adopter de bonnes habitudes de sommeil

  • Se coucher si possible, à des horaires réguliers, dès que les signes annonciateurs du sommeil se font sentir.
  • Éviter des activités physiques ou intellectuelles stimulantes tard le soir.
  • Ne pas utiliser d’écrans avant de se coucher.
  • Éviter de dormir avec un animal de compagnie : en bougeant et en se grattant, nos amis occasionnent des microcoupures de sommeil.

 

Contre un trouble mineur du sommeil, un traitement tenant compte des circonstances déclenchantes (stress ou anxiété mineure) peut s’avérer utile. Il existe Sédatif PC® qui est un médicament homéopathique sans ordonnance. Sédatif PC® peut vous aider à lutter contre les troubles mineurs du sommeil et ne provoque pas de somnolence durant la journée. Un médecin (homéopathe ou pas) peut prescrire Sédatif PC® pour les troubles mineurs du sommeil et contre l’anxiété mineure. Un pharmacien peut également conseiller Sédatif PC®. Ne pas hésiter à lui demander conseil.

Lire aussi

femme stress

Quels sont les symptômes du stress et comment les apaiser ?

En savoir plus
packs shooting

Sédatif PC®, une solution pour lutter contre le stress sans ordonnance

En savoir plus
femme stress confinement

Comment réduire le stress du télétravail ?

En savoir plus
femme stress examen

Le stress : une réaction naturelle indispensable

En savoir plus

Sources :

*Enquête IPSOS pour les Laboratoires Boiron sur les Français et le stress réalisée auprès d’un échantillon national représentatif de 1501 Français âgés de 18 à 75 ans, entre le 21 et le 23 février 2023, consulté en mars 2023.
** Sondage mené en France sur 1030 personnes - BVA 2016. https://www.chambre-syndicale-sophrologie.fr/les-francais-et-le-stress/, consulté en mars 2023.